14 août 2019 0 Commentaire

Once upon a time in Hollywood

affiche-film-once-upon-a-time-hollywoodDate de sortie 14 août 2019 (2h 41min)

De Quentin Tarantino
Avec Leonardo DiCaprio, Brad Pitt, Margot Robbie
Genres Drame, Comédie
Nationalité américain
Après une nuit presque sans sommeil, je trouvais la force ce matin de me traîner dans une de mes salles préférées, pour découvrir le nouveau Tarantino, que j’attendais depuis longtemps. J’étais heureuse de vivre ce moment, mais un peu triste de le faire sans mes ami.e.s » A » et » V »; associés dans mon esprit à ce type d’événements. une petite heure de sommeil et un leger vague à l’âme (léger…tu parles) je décidais de me secouer pour profiter de ce moment, vaille que vaille. Avec une grosse peur d’être déçue, ça aurait été terrible. Le film dure 2h40, je frôlais le comas d’épuisement.
La séance était à peine commencée que j’oubliais ma fatigue, ma tristesse et tous les soucis. MERCI ! c’est un film pour acharnés des salles obscures et les amoureux des années 60 (vers la fin des 60′), plein de références à d’autres auteurs, et à Tarantino lui même qui se fait des clins d’oeil. des détails hilarants ou étonnants partout, des affiches, des packagings, des boites de nourriture pour chien, il faudrait plusieurs paires d’yeux, ou plusieurs visionnages pour bien profiter de tout.
Seul petit faux bemol, je me suis demandé, avec un peu de gêne, comment Roman Polansky avait réagi en le voyant.
Bon, cela ne m’empêchera pas de le revoir autant que je pourrai, et à l’ajouter à ma DVDthèque. la B.O, aussi !
Léonardo DiCaprio est excellent, et Brad Pitt au top de sa forme et de son talent, et je dois bien avouer: de son charme. Les deux ont bien muri, avec des belles tronches qui commencent à se marquer avec classe. il y a plein plein de seconds rôles inoubliables ( Margaret Qualley pour ne citer qu’elle), Dakota Fanning étonnante, Kurt Russel (en cascadeur forcément!), Michael Madsen qui a toujours l’air d’avoir le soleil dans les yeux et la voix de plus en plus rocailleuse, Zoe Bell (que j’épouse quand elle veut!), bref de belles retrouvailles, que du bonheur.
Image de prévisualisation YouTube

 

12 août 2019 0 Commentaire

Une grande fille

Une-Grande-fille_afficheDate de sortie 7 août 2019 (2h 17min)

De Kantemir Balagov
Avec Viktoria Miroshnichenko, Vasilisa Perelygina, Timofey Glazkov
Genre Drame
Nationalité russe
j’ai été complétement séduite et hypnotisée par ce film magnifique; à l’image et la lumière sublimes, des comédiennes exceptionnelles, un style à couper le souffle. une merveille.

12 août 2019 0 Commentaire

Give me liberty

gmlDate de sortie 24 juillet 2019 (1h 51min)

De Kirill Mikhanovsky
Avec Chris Galust, Lauren ‘Lolo’ Spencer, Maxim Stoyanov
Genre Comédie épuisante
Nationalité américain
Peut être en attendais-je trop à force d’en entendre des éloges ? mon instinct me disais: n’y vas pas ! mais ma curiosité me susurrait: tu n’as rien à perdre. (si: patience et temps). toujours est il que j’ai trouvé ce film à l’image de ce que j’avais imaginé et bien illustré par l’affiche : brouillon et moche, avec en plus une bande son insupportable, c’est trop bruyant et fouillis pour moi. les plans dans le bus sont fatigants, la caméra trop proche des sujets, trop mouvante dans tous les sens, et ça dure, ça dure ! j’avais envie de leur dire: « vos gueules ! calmez vous et asseyez vous ! » ou de sortir.  le scénario est un peu faible, je trouve. je n’ai ressenti aucune émotion, pas ri une seule fois, j’ai presque trouvé ça angoissant. un cauchemar pour moi. une mention quand même pour Chris Galust, qui (je crois) avait été vu dans Castle Freak, mais difficile à reconnaitre à cause du maquillage ! Et pourquoi ces plans en noir et blanc par ci par là, et ces effets d’image, du style « accidents de pellicule » de temps en temps ?  Et qui peut m’expliquer le titre ? parce que oui, on devine bien qu’il a envie de se barrer à toutes jambes, comme moi pendant la projection, mais cela fait partie des films dont, dans un an, quand je reverrai le titre, je me demanderai: c’était quoi, déjà ?

1 août 2019 0 Commentaire

les faussaires de Manhattan

faussairesDate de sortie 31 juillet 2019 (1h 47min)

De Marielle Heller
Avec Melissa McCarthy, Richard E. Grant, Dolly Wells
Genres Comédie dramatique, Biopic
Nationalité américain
Sans doute le meilleur rôle de Lelissa McCarthy formidable aux côtés de Richard E Grant, pour nous raconter cette incroyable histoire de Lee Israel, faussaire assez géniale, je trouve. Un film agréable, montrant avec délicatesse le caractère de cochon de ces deux personnages touchants dans leur solitude.

1 août 2019 0 Commentaire

Midsömmer

midsommarDate de sortie 31 juillet 2019 (2h 20min)

De Ari Aster
Avec Florence Pugh, Jack Reynor, Will Poulter
Genre Epouvante-horreur
Nationalité américain
J’attendais beaucoup de Midsommar, à cause du superbe souvenir de « Hérédité » du même réalisateur Ari Aster.
Je suis sortie un peu partagée et indécise, parce qu’il y a des choses vraiment magnifiquement filmées, et d’autres pour lesquelles j’ émets de sérieuses réserves. je m’explique:
     J’ai vraiment apprécié qu’on prenne le temps d’installer un vrai climat avec des apparitions progressives d’effets de déformation du paysage, du sol ondulant et de distortions comme on (pas moi, hein, je suis toujours très sage) peut percevoir les choses sous effet de substances hallucinogènes.
J’ai aimé les plans filmés par des drones, la route et la voiture avec l’image qui se renvers à l’approche du lieu de l’événement. les végétaux vivants, et le fait que ça arrive tout doucement, d’ailleurs je suis sure que tous les spectateurs n’ont pas forcément remarqué les premiers effets. J’ai aimé le contraste entre la lumière du jour et la situation angoissante. Les robes blanches, la nature, les petites fleurs, qui laissent présager tout autre chose que ce qui va arriver. Oui, vraiment, tout ça en fait un film de qualité supérieure.
     Mais, malheureusement, j’ai regretté ce visage déformé du môme issu de mariages consanguins, à quoi ça sert ? montré plus subtilement, il  aurait été plus efficace. là c’est déjà too much et inutile. Pareil pour les scènes « gore » , bof, je trouve ça racoleur, du coup ça ne me fait rien, sinon regretter ce manque de finesse, et me dire que c’est drôlement bien fichu techniquement, mais trop c’est trop; quand on en montre tellement il n’y a plus rien à imaginer, donc cela  efface l’angoisse. dommage.
     à l’arrivée je trouve que c’est quand même un excellent film, très original, mais attention: personnes sensibles s’abstenir.

1 août 2019 0 Commentaire

Comme des bêtes 2

CDB2Date de sortie 31 juillet 2019 (1h 26min)

De Chris Renaud, Jonathan Del Val
Avec Lake Bell, Tiffany Haddish, Jenny Slate, Patton Oswalt, Kevin Hart, Harrison Ford,  Eric Stonestreet
Genres Animation, Comédie, Famille
Nationalité américain
À l’angoissante question: « faut il avoir vu le premier pour saisir les complexes ramifications du scénario du 2, ainsi que bien bien se remémorer qui est qui parmi les différents personnages, en gardant en perspective leurs particularités psychologiques ? » je répondrai un débonnaire: « détendez vous, pas la peine ». je dirai même qu’il est peut être préférable de ne pas avoir vu le premier, dans la mesure où le concept sera nouveau et qu’on aura moins l’impression de perdre son temps à mater ces trois ( si ma mémoire est bonne ) histoires cohabitant dans ce film d’animation plutôt pour enfants ils faut bien le dire. plus que le premier je trouve. j’ai un peu souri, mais pas tant que je l’espérais. mais pour emmener nos petites têtes blondes-brunes-rousses, c’est parfait. Harrison Ford est excellent en Rooster.

25 juillet 2019 0 Commentaire

Hommage

20190725_074132j’apprends seulement la triste nouvelle, m’étant un peu coupée des médias ces jours ci. Encore quelqu’un qui nous a donné de beaux moments cinématographiques qui s’en va… hommage donc.

24 juillet 2019 0 Commentaire

yuli l’incroyable destin de Carlos Acosta

yulidate de sortie 17 juillet 2019 (1h 44min)

De Icíar Bollaín
Avec Carlos Acosta, Santiago Alfonso, Kevyin Martinez 
Genre Biopic
Nationalité espagnol
Très bonne surprise comme parfois quand je vais voir un film à reculons parce que les horaires m’arrangent et que j’a un peu vu tout le reste. Le jeune comédien qui joue Carlos enfant est fabuleux. Adulte, c’est Carlos Acosta lui même si s’auto-joue (je sais)…Je ne suis en général pas du tout sensible à la danse. Or, le film m’a fascinée, émue. Bravo bravo.

24 juillet 2019 0 Commentaire

Crawl de Alexandre Aja

crawlDate de sortie 24 juillet 2019 (1h 28min)

De Alexandre Aja
Avec Kaya Scodelario, Barry Pepper, Morfydd Clark 
Genre Epouvante-horreur
Nationalité américain
Eh ben voila,  je m’en doutais, on n’échappe pas aux clichés du genre. Et à l’inévitable psychologie à deux balles, rapports conflictuels mais pleins d’amour père/fille . Aucune surprise dans le déroulement des faits; mais est-ce si grave, au fond ?   On est surtout venus voir des crocros et se donner des frissons d’effroi… Et là, surenchère de tout, comme je m’y attendais… trop c’est trop. trop de crocro tue le crocro. Alors, je sais: ce sont des alligators. mais à stade, je m’en fiche un peu. En revanche, si les crocros (j’y tiens) sont trop énormes, se ruent sur tout ce qui bouge; et l’accumulation de pas-de-bol trop peu crédible, les scènes vraiment choc ne le sont pas tellement et manquent cruellement du gore annoncé.   Ou alors un peu de subtilité n’aurait pas fait de mal (en alternance avec du vrai gore), et sans doute ajouté de la qualité de peur. Là, ben non, je n’ai pas eu peur une seule seconde… Ah, et si vous n’avez pas vu la bande annonce, ne la regardez pas maintenant, on y voit presque tout……

21 juillet 2019 0 Commentaire

Face à la nuit

faceala nuitDate de sortie 10 juillet 2019 (1h 47min)

De Wi-ding Ho
Avec Jack Kao, Lee Hong-Chi, Louise Grinberg 
Genres Drame, Science fiction, Policier
Nationalités américain, chinois, taïwanais, français
Si j’en crois les réactions et commentaires des spectateurs à la sortie, ce film divise et ne fait pas l’ unanimité , probablement trop original dans sa forme. j’ai même entendu des gens qui visiblement n’avaient pas compris qu’il s’agissait du même personnage à trois époques de sa vie. Pourtant, ça me semblait évident. j’ai trouvé ce film beau, intéressant, émouvant, original. En trois actes, le destin d’un homme est raconté, avec trois ambiances différentes. j’ai une nette préférence pour la première partie, qui se situe dans un futur proche et très crédible; dans cette partie j’ai trouvé beaucoup de plans superbes. il y en a moins ensuite, mais sont remplacés par un regain d’intérêt pour l’histoire qui se construit, pour aboutir sur un final très émouvant. On pourrait trouver certaines coïncidences un peu grosses, mais je m’en moque: le plaisir était là et j’ai été transportée par ce que l’on m’offrait. je le reverrai avec plaisir et l’inviterai au plus vite dans ma collec de DVDs.

12345...19

L'oeil de la taupe |
Lola DEWAERE, tout simpleme... |
Looking Glass |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kneecongo32
| Cine Mania FR
| Cinekinode