20 janvier 2022 0 Commentaire

Ouistreham

ouistream12 janvier 2022 en salle / 1h 46min / Drame

De Emmanuel Carrère
Par Emmanuel Carrère, Hélène Devynck
Avec Juliette Binoche, Hélène Lambert, Léa Carne
Docu fiction, avec des comédiennes « non pro » mais terriblement justes, autour de Juliette Binoche redevenue l’actrice que j’aime (je préfère oublier « la bonne épouse »). Elle est ici naturelle et intense. Bouleversant et jamais manichéen ou larmoyant. il y a sans doute un peu trop de choses dans la bande annonce, mais il ajoute un attachement aux protagonistes, ce qui en fait un de ces films auxquels on repense longtemps après les avoir vus.

20 janvier 2022 0 Commentaire

L’amour c’est mieux que la vie

acmqlv19  janvier 2022 en salle / 1h 55min / Comédie dramatique, Romance, Feel good Movie
De Claude Lelouch
Par Claude Lelouch, Pierre Leroux

Avec Sandrine Bonnaire, Gérard Darmon, Ary Abittan, Béatrice Dalle, Clémentine Célarié, Kev Adams

Lelouch c’est mieux que la vie ! Un excellent nouveau film, qui dès le début promet le meilleur. et le tient jusqu’au bout ! Il y a des tas de références à ses films passés; j’espère que vous les avez en tête pour bien tout apprécier, et on se souvient de ceux où le film suivant était annoncé dans ou juste avant le générique de fin. Il y a une grande logique et continuité dans le message tellement humain de ce cinéaste unique, avec de gros tics de « filmage », mais c’est aussi pour ça que je l’aime. Il a un style unique, qu’on adore ou déteste (moi j’adore on l’aura compris) – il y a un snobisme un peu condescendant chez certains de mes ex amis, prétendant mieux savoir comment on doit filmer; je m’en moque : ceux là n’ont jamais réalisé leur long métrage tant attendu et ont de toute façon disparu de mon horizon. Alors j’assume, et je le dis au et fort: les films de Lelouch me font du bien ! je suis passée du rire aux larmes parfois dans la même séquence. il n’a pas trop tourné avec sa caméra autour des acteurs, n’a pas abusé du Boléro de Ravel. je me suis délectée des dialogues à la fois naturels et improbables, mais toujours délicieux. Le casting est parfait, Sandrine Bonnaire sublime, Beatrice Dalle magistrale,  Clémentine Célarié bouleversante, Kev Adams touchant, Ary Abittant vraiment crédible (sans ironie de ma part, mais il faut bien avouer qu’il y a eu des ricanements dans la salle. Pour ma part, j’ai bien sûr fait le lien entre son personnage et l’actualité de l’acteur; mais je ne connais pas le dossier, je me garderai bien d’émettre une opinion sur le sujet – j’ai juste une intime conviction basée su rien, donc je me tais).  Pour résumer: Claude Lelouch a encore réussi à me faire croire pendant deux heures que la vie est belle, et ça, c’est vraiment fort ! je vais revoir les autres pour me filer une dose de rappel d’espoir. Merci m’sieur !

14 janvier 2022 0 Commentaire

Licorice Pizza

licorrice5 Janvier 2022 en salle / 2h 13min / Drame, Comédie, Romance
De Paul Thomas Anderson
Par Paul Thomas Anderson
Avec Alana Haim, Cooper Hoffman, Bradley Cooper

Quand la forme hyper travaillée ne rachète pas un fond sans intérêt. Pourtant, chaque plan est magnifique, un peu trop parfois, ça en devient fatiguant. Alana Haim est très bien, rien à dire. Cooper Hoffman est forcément désavantagé par la comparaison que l’on (je ?) ne peut s’empêcher de faire avec son talentueux et regretté papa, à qui il ressemble beaucoup, mais avec beaucoup moins de charme. et puis le voir courir pendant de longues minutes en travelling sur un fond  de David Bowie ne fait pas obligatoirement un bon film. ah oui, tiens: la BO. Musique trop présente les gars ! ça fatigue vite.  OK, je veux bien l’album. Mais 2h13 pour ne rien dire avec une fin hyper prévisible super bateau, après un tel ennui esthétiquement parfait et vide , moi je dis non. J’étais gênée pour Bradley Cooper, et pour Tom Waits, on se demande bien ce qu’il viennent faire là, et ce scénar qui part dans une direction, puis dans une autre, et encore dans une autre, non non non !!!

14 janvier 2022 0 Commentaire

Scream (2022)

scream12 janvier 2022 en salle / 1h 55min / Epouvante-horreur, Thriller

De Matt Bettinelli-Olpin, Tyler Gillett
Par James Vanderbilt, Guy Busick
Avec Neve Campbell, Courteney Cox, David Arquette
Un tres bon sequel, drôle, pas du tout flippant mais carrément jouissif surtout pour ceux qui ont vu le premier à sa sortie, ça ne rajeunit personne ma bonne dame, ah la la nostalgie quand tu nous tiens ! bien sur on devine la fin, si on est un peu initié et attentif, mais peu importe, ça fait partie du plaisir. Neve Campbell a l’air d’avoir juste 6 mois de plus, magie du cinéma ! en revanche Courteney Cox ressemble un peu plus à une femme de son âge ce qui  est bien naturel et ne l’empêche pas d’être belle et David Arquette semble un peu moins cruchot que dans le premier. voila en gros, un film qui respecte les code de la franchise, tout en les piétinant un peu ce qui fait en même temps partie des codes de la franchise !!! rien de nouveau, que de la complicité spectateurs/écran, et un bel hommage à Wes Craven pour mon plus grand plaisir

14 janvier 2022 0 Commentaire

Matrix

matrix22 décembre 2021 en salle / 2h 28min / Science fiction, Action

De Lana Wachowski
Par Lana Wachowski, David Mitchell
Avec Keanu Reeves, Carrie-Anne Moss, Yahya Abdul-Mateen II
Oui, j’ai pris mon temps pour le voir… mais j’ai un mot d’excuse ! Et je l’ai vu deux fois, ça compense.
j’ai également pris mon temps pour écrire ce petit article. Là pas d’excuse en dehors d’une capillarité palmaire grandissante. Donc je serai brève parce que j’imagine que vous mes amis plus motivés l’avez vu depuis belle lurette et avez forgé votre propre opinion.
j’ai adoré la première heure, la manière de retomber sur ses pattes pour relancer la machine, les références au premier, tout ça tout ça, mais
à la deuxième  heure je commençais à regarder ma montre et à regretter cette nouvelle habitude de faire des films de trois plombes, parce que l’hiver, pour peu que tu aies bu un peu trop de café, et qu’un courant d’air frisquet ne te souffle sur les jambes, il y a de grandes chances pour qu’ne envie pressente ne te gâche un peu le plaisir. Ce fut mon cas. Et pourtant je le sais: avant le ciné on ne boit pas trois litres de caoua bon sang de bon soir!
Donc c’est un peu ma faute; plus une grosse question qui me taraudait, mais je ne peux pas l’évoquer sans spoiler. si vous l’avez vu, cette question fondamentale, cette absurdité ne vous a surement pas échappé, ou alors vous avez la réponse que je n’ai pas. Et que dire de la 3éme partie? RIEN ! je n’en pouvais plus, très déçue que tout le film ne tienne pas les promesses de la première partie.
Ah si quand même: Keanu Reeves est de plus en plus beau… et rien que ça vaut le déplacement. enfin je trouve

21 décembre 2021 0 Commentaire

S.O.S Fantômes l’heritage (Ghostbusters: Afterlife)

OIP1 décembre 2021 en salle / 2h 04min / Aventure, Action, Comédie
De Jason Reitman
Par Gil Kenan, Jason Reitman
Avec Carrie Coon, Logan Kim, Paul Rudd, Finn Wolfhard, Mckenna Grace
Titre original Ghostbusters: Afterlife

Réalisé par  le fils d’Ivan Reitman, ce 3eme opus mérite bien le sous titre français d’ « Héritage ».

À mon avis le meilleur depuis le 1er.

Pourtant je n’en attendais pas grand chose.

Je l’avais surtout choisi parce que j’évite en ce moment les films tristes ou risquant de me retourner: je suis un peu à fleur de peau …  Et à défaut d’un bon film d’horreur, me voila donc devant ghostbusters n° « je ne sais plus combien » (4 ou 5? j’ai la flemme de chercher), dubitative.

L’avantage de s’attendre à ne pas aimer et que l’on risque d’être agréablement surprise. (oui, alors l’écriture inclusive déplaisant à beaucoup j’ai décidé d’utiliser par défaut le féminin: ça défrise quelqu’un ? ben tant pis.)

Après des premières minutes où je m’agaçais devant des ados un peu insupportables avec leur mère, un petit « miracle » (oui le mot est un peu fort) se produisit, et je m’embarquais avec joie dans cette histoire grâce au sympathique et rigolo Logan Kim, et à Paul Rudd (le mari de Phoebe Buffay dans Friends).

Bien sur je nostalgeais (si si ça peut se dire: la preuve je le fais) sur l’absence de l’équipe d’origine, n’ayant pas lu grand chose sur le film avant de le voir. Alors si vous êtes comme moi, attendez vous à de belles surprises et surtout comme je le recommande toujours: ne sortez pas dès le début du générique de fin ! parce que ça m’énerve et que vous rateriez quelque chose. moi j’dis ça j’dis rien.

P.S: le film est beaucoup plus drôle que le trailer ne le laisse supposer

2 décembre 2021 0 Commentaire

La fièvre de Petrov

fievre1 décembre 2021 en salle / 2h 26min / Drame, Fantastique
De Kirill Serebrennikov
Par Kirill Serebrennikov, Alexeï Salnikov
Avec Semyon Serzin, Chulpan Khamatova, Yuliya Peresild
Titre original Petrov’s Flu

j’avais adoré « Leto », certainement bien différent des œuvres plus anciennes de Kirill Serebrennikov dont « La fièvre de Petrov » est plus proche. Il faut accepter de se laisser embarquer dans les délires de la fièvre et de l’alcool de ce personnage qui tousse sans cesse à la figure de tout le monde. Une première partie est truffée de moment  géniaux (bien que fatigante pour les oreilles et les nerfs), une seconde partie en noir et blanc m’a fait décrocher et penser à autre choses pendant de trop longues minutes, avant de reprendre les éléments de la première partie pour arriver au générique de fin qu’il me tardait de voir apparaitre après 2h26 inégales. Je suis donc partagée entre l’envie de louer le génie de certains passages, et celui de me plaindre de l’ennui d’autres. Une expérience que je suis contente d’avoir fait mais que je ne renouvellerai pas. j’attendrai plutôt  le prochain Kirill Serebrennikov que je ne manquerai pas.

2 décembre 2021 0 Commentaire

Frida viva la vida

frida24 novembre 2021 en salle / 1h 38min / Documentaire

De Giovanni Troilo
Par Jacopo Magri, Marco Pisoni
Avec Asia Argento
Titre original Frida. Viva la Vida
Qui mieux que Asia Argento pouvait être la narratrice de ce documentaire sur une autre femme exceptionnelle: Frida Kahlo ? (même si elle pousse un peu le côté intense avec un jeu qui aurait gagné en réserve). J’ai apprécié cette visite du musée Frida Kahlo, voir ces objets lui ayant appartenu – tellement émouvants; ses toiles,  et entendre les témoignages. Cependant je suis sortie un peu déçue, en grande partie à cause de la réalisation qui laissait trop de place à des plans totalement inutiles d’une personne se dénudant dans une chambre, ou d’une danseuse, certes jolie mais totalement hors de propos, même si on imagine ce que le réalisateur a voulu dire si maladroitement, à se demander si il a bien compris de quoi il parlait. Et ces plans filmés par des drones! inutile et fatiguant. Je n’ai pas appris grand chose, et le nom de Chavela Vargas n’a même pas été évoqué…

27 novembre 2021 0 Commentaire

Last night in Soho

lnis27 octobre 2021 en salle / 1h 57min / Thriller, « horreur » (soft)
De Edgar Wright
Par Krysty Wilson-Cairns, Edgar Wright
Avec Thomasin McKenzie, Anya Taylor-Joy, Dame Diana Rigg, Terence Stamp, Michael Ajao,  Matt Smith (XI)

Découverte en ce qui me concerne dans Jojo Rabbit, puis dans Old, Thomasin McKenzie me charme par sa bouille pleine de fraîcheur et de délicatesse. Anna Taylor-Joy dans que j’avais découverte dans The Witch (j’ai adoré ce film), puis dans l’excellent Split me plait pour son visage étrange de chat extra-terrestre. Inutile de faire le panégyrique du mythique Terence Stanp: la classe intégrale. Et Dame Diana Rigg en  Miss Collins (je ne l’ai pas reconnue tout de suite j’avoue) !!!!! Avec un casting pareil je ne pouvais pas passer à côté.  Sans parler de Edgar Wright (Shaun of the dead, Baby driver). La bande annonce m’avait attirée. La merdouille ambiante de ma vie actuelle ne m’avait pas permis de le voir aussi rapidement que je ne l’aurais souhaité. je me suis rattrapée,  et je m’en félicite. quel plaisir ! Une plongée dans les années 60, dans une histoire où deux époques se côtoient grâce à un scénario habilement écrit, servi par une réalisation futée. Même si j’avais deviné comme beaucoup je pense un élément un peu gros du dénouement, je suis sortie ravie de ce film. à la question un peu conne qui m’horripile : « ça fait peur? » je répondrais « ça dépend de vous » parce qu’en ce qui me concerne il y a Belle Lurette (une copine à moi) que je n’ai pas eu peur au cinéma, mais franchement ça n’a aucune importance. Je pense qu’à moins d’être extrêmement sensible (je peux le comprendre), ça ne fait pas peur et même j’ajouterai que j’ai trouvé bien réjouissant ce film où les assassins impunis parce que leur crime n’est pas reconnu comme tel à l’époque où ils sont commis, se font rattraper au tournant par la vie d’une manière bien inattendue.   C’est la magie des histoires de cinéma: si seulement dans la vraie vie les emmerdeurs de tout poil, ceux qui foutent votre vie en l’air par pure bêtise et manque total d’empathie, sans être jamais punis pouvaient subir le même sort ! Mais je rêve.. je rêve. ça ne fait de mal à personne et ça ma fait tellement de bien.

27 novembre 2021 0 Commentaire

House of Gucci

hog24 novembre 2021 en salle / 2h 37min / Biopic, Drame
De Ridley Scott
Par Roberto Bentivegna, Becky Johnston
Avec Lady Gaga, Adam Driver, Al Pacino, Jared Leto

Je ne peux raisonnablement pas parler de déception, dans la mesure où je n’en attendais pas grand chose, sinon le vague  et ténu espoir d’être agréablement surprise.

J’étais forcément attirée par le casting. Malheureusement, en dépit d’un début de film plutôt plaisant, je fus vite agacée par leurs faux accents à couper au couteau, me demandant pourquoi ils ne parlaient pas entre eux dans leur langue maternelle.. Je ferai l’impasse sur le grimage outrancier de Jared Leto, effectivement « en roue libre » en ce qui concerne son jeu; parce que je l’aime bien et que je le verrais bien dans un des rôles principaux de l’adaptation du roman que je peine à finir d’écrire. En dehors de ses yeux très identifiables: deux billes bleues un peu rapprochées, on ne reconnait rien de lui. Je pense qu’il aime à se voir comme un acteur-caméléon, mais ici le seul mot qui me vient est un peu « ridicule » à cause de ce maudit grimage maladroit. Lady Gaga est excellente comme toujours (quelle femme!) et tous les autres acteurs au top du top. Le problème vient de la réalisation en définitive assez plate, un manque de rythme, et surtout le total désintérêt que m’a inspiré cette histoire. Et mon Diable (oui: je ne parle plus de Dieu) que c »est long ! interminable ! Je n’en voyais pas le bout et j’ai du user la moitié des ressources de la pile de ma montre à regarder l’heure. Encore une fois à la sortie j’entendais les commentaires ravis des spectateurs: je commence à me sentir un peu seule….

12345...35

L'oeil de la taupe |
Lola DEWAERE, tout simpleme... |
Looking Glass |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Kneecongo32
| Cine Mania FR
| Cinekinode