2 février 2023 0 Commentaire

Knock at the cabin

3570477.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

1er février 2023 en salle / 1h 45min / Thriller, Epouvante-horreur
De M. Night Shyamalan
Par M. Night Shyamalan, Paul G. Tremblay
Avec Jonathan Groff (II), Ben Aldridge, Dave Bautista

Après de nombreuses séances ciné tellement décevantes que j’avais carrément décidé de laisser tomber toute activité sur le Cinéphage; me voila de retour.
Je vous ferai grâce de la liste des films moyens-à-mauvais que j’ai vus. .
Le seul bon moment dont je pourrais éventuellement vous parler est « bones & all » mais c’était il y a un petit moment…
Depuis mon dernier article, j’avais mis un sérieux bémol à à peu près toutes mes activités sur le web et sociales, histoire de cicatriser des trucs et panser des machins. 
Y’a des moments comme ça où on croit qu’on va pouvoir se reconstruire.  je suis bête parfois…(souvent)
Donc pas vraiment dispo pour m’émerveiller devant une fiction.
Mais v’la t’y pas que M. Night Shyamalan nous sort un nouveau film !
Donc espoir, joie. Même si « old » m’avait bien déçue, quelque chose me donnait envie d’espérer à nouveau, de m’accrocher à quelque chose pour sortir de ce marasme existentiel et dépressionneux (si si ce mot existe).Donc me voila dans la rue, déboussolée à force de rester enfermée dans mon refuge, direction le cinoche, une grande salle tant qu’à faire.
Alors comme je suppose que mes états d’âme vous intéressent moins que mon avis sur le film, voilà mon verdict.
Je ne peux entrer dans les détails pour ne pas spoiler, mais en résumé, ce film m’a donné envie de croire à nouveau que le bonheur peut exister dans les salles obscures, même si (gros gros bémol quand même) ce film n’est pas, et de loin mon préféré de Shyamalan; que les flash-backs ne me semblaient pas indispensables, et que j’aurais préféré que tout ne soit pas dévoilé dès le début: j’aurais aimé que l’on se sache pas tout de suite si c’était du lard ou du cochon, et que la fin ne soit pas si prévisible (un bon vieux Twist à la Shyamalan eut été le bienvenu).Sans parler d’une grosse incohérence (dont je ne peux parler sans spoiler) sans laquelle la fin n’est pas possible.
Points positifs: 
- les comédiens excellents (Kristen Cui adorable), bonne surprise avec un Rupert Grint dans un registre différent qui laisse présager d’une suite de carrière des plus brillantes,
- l’image soignée, 
- idée de départ originale
- une mise en scène efficace
- de beaux plans
- m’a donné envie de retourner au cinoche beaucoup plus souvent et aussi l’espoir que le prochain Shyamalan ne me laisse pas sur ma faim.
Parce que je plus mauvais de ses films me plaît généralement plus que la plupart de ceux de ses collègues, merci

30 novembre 2022 0 Commentaire

Le Luminor menacé de fermeture

cliquez ici pour signer le pétition !

Pétition · NON À LA FERMETURE DU CINÉMA LE LUMINOR · Change.org

gHGyWMzpuSSjVZP-800x450-noPad

 

22 octobre 2022 0 Commentaire

Halloween ends

2295900.jpg-c_310_420_x-f_jpg-q_x-xxyxx12 octobre 2022 en salle / 1h 51min / Epouvante-horreur
De David Gordon Green
Par Chris Bernier, John Carpenter
Avec Jamie Lee Curtis, Andi Matichak, Rohan Campbell

J’ai lu de bien sévères critiques à propos de ce dernier opus de la franchise.
Bien sûr il est un peu différent des autres : Michael et Laurie moins présents, mais c’est ce qui fait l’originalité du film.
Quelques jump-scares bien inutiles (je trouve toujours que ça frôle l’arnaque) m’ont agacée particulièrement dans la séquence d’ouverture, mais fort heureusement d’autres éléments sont survenus, et je les ai trouvés malins et bienvenus. L’histoire a évolué avec l’époque et c’est tant mieux; tout en gardant des petites choses dont on aurait du mal à se passer (l’affrontement final par exemple) et sans lesquelles Halloween ne serait pas Halloween.   Cette année pour le soir fatidique, je pense que j’opterai pour une projection de la version « Rob Zombie » (ma préférée avec le premier de 79 évidemment).

5 octobre 2022 0 Commentaire

Tout le monde aime Jeanne

4298917.jpg-r_800_600-f_jpg-q_x-xxyxx7 septembre 2022 en salle / 1h 35min / Drame, Comédie, Animation
De Céline Devaux
Par Céline Devaux
Avec Blanche Gardin, Laurent Lafitte, Maxence Tual

Je voulais terminer la journée sur une comédie. gagné !

Blanche Gardin est géniale, le film est vraiment bien écrit et drôle, mais aussi plus profond qu’il n’en a l’air.

Je ne m’étendrai pas sur le frère insensible venu accélérer la mise en carton de tout ce qu’il y avait dans l’appartement de la mère, et que Jeanne n’arrive pas à bazarder; enfin ça n’est pas comme si la mére était encore en vie et qu’il mettait tout dans des sacs poubelle (cherchez pas)… ni mon émotion quand Laurent Laffite raconte que quand sa mére est morte, il a gardé longtemps sa brosse à cheveux (cherchez pas je vous dis) ni sur les gros plans d’ objets qui ressemblent étrangement à ceux que je garde comme un trèsor à côté de moi sur mon bureau. Bon, toute considération personnelle mise à part, le film est à mon avis réussi, drôle, intelligent.  je suis donc quand même sortie avec le sourire.

5 octobre 2022 0 Commentaire

Smile

Smile_(2022_film)28 septembre 2022 en salle / 1h 55min / Epouvante-horreur, Thriller

De Parker Finn
Par Parker Finn
Avec Sosie Bacon, Jessie T. Usher, Kyle Gallner
aurait pu être bien flippant, mais ne l’est pas. Scénario cédant à la facilité ? aucune peur du ridicule à montrer un « démon » auquel personne ne croit ?  bref, non non et non je ne suis pas contente. Encore un beau sujet gâché…

19 septembre 2022 0 Commentaire

La grâce

Dans le cadre de l’étrange festival

lagrace1979 / 0h 56min / Comédie
De Pierre Tchernia
Par Pierre Tchernia, Marcel Aymé
Avec Michel Serrault, Rosy Varte, Roger Carel

Le film parfait pour terminer (pour moi) ce festival dont la programmation fut variée et excellente comme chaque année.  J’ai revu avec délectation « la grâce » (dans la série « ina fantastica ». Précédée d’un épisode des « Archives d’après minuit », cette comédie délicieuse que j’avais vue à la télévision  (oui, je suis vieille !) est teintée d’un humour bienveillant, beaucoup moins sombre que la nouvelle de Marcel Aymé.

Bonus: 3 mois gratuits à « Madelen » étaient offerts à chaque spectateur. Fallait venir !

https://madelen-app.ina.fr/programme/la-grace

20220918_142409Une partie de l »équipe des « Archives d’après minuit »

18 septembre 2022 0 Commentaire

La tour

Dans le cadre de l’étrange Festival

1276001.jpg-c_310_420_x-f_jpg-q_x-xxyxx8 février 2023 en salle / Drame, Fantastique, Epouvante-horreur

De Guillaume Nicloux
Par Guillaume Nicloux
Avec Angèle Mac, Hatik, Ahmed Abdel Laoui
De Guillaume Nicloux j’ai aimé « L’enlèvement de Michel Houellebecq » et « Thalasso ». J’espérais donc le meilleur: Nicloux se lançant dans l’horreur; cela me semblait prometteur.
Quelle déception ! Quel ennui !
Fort heureusement il a le bon goût de ne durer qu’une heure trente, ce qui est largement suffisant : l’image est moche les comédiens jouent comme des savates (sauf  Angèle Mac et  Hatik qui sortent du lot) les dialogues sont d’une pauvreté consternante ( « vas-y, on y va! » – « putain c »est quoi , » – « bordel t’es qui ? » pendant les 20 premières minutes ) les situations sont incohérentes, on se demande s’ il y a de l’électricité ou pas: parfois ils s’éclairent à la torche, parfois il y a de la lumière et même une dame prend soin d’éteindre en sortant d’une pièce(économies d’énergie?) !!! aprés  5 ans totalement coupés de l’extèrieur (vague explication qui ne tient pas debout sur la façon de trouver de la nourriture) certains personnages ont encore des T;shirts d’un blanc immaculé alors que d’autres ont le visage tout crapouillé; et je ne parle pas des membres coupés en carton pâte totalement risibles;  bref bref ma patience a vite atteint ses limites. Et je ne parle pas des personnages eux-mêmes: pratiquement tous abrutis (sauf deux)… Si c’est une parabole sur l’extinction de l’humanité, je me demande qui Guillaume Nicloux fréquente au quotidien pour avoir une telle image des hommes. je pourrais continuer comme ça pendant des pages mais j’ai déjà perdu 1h30 de ma vie devant ce truc bâclé qui semble amateur et maladroit. Réaliser trois films pour 2023, c’est peut-être trop. n’aurait il pas été préférable d’en faire moins, mais mieux ?
Je n’ai trouvé ni la bande annonce, ni même un extrait, mais est-ce bien utile…
20220917_185559
18 septembre 2022 0 Commentaire

La degustation

Capture d’écran 2022-09-18 09512131 août 2022 /

De Ivan Calbérac
Avec Isabelle Carré, Bernard Campan, Mounir Amamra, Eric Viellard
Une gentille romance entre deux personnages bien sympathiques  accompagnés d’un apprenti tout mignon mais un peu canaille à qui on s’attache tout de suite et d’un meilleur ami un peu relou mais sympa quand même. Le scénario est sans surprise, mais c’est ce qui fait du bien dans ce genre de films: on sait exactement ce qui va se passer et comme on a envie que ça se passe comme ça et que c’est effectivement ce qui arrive, je suis contente et je sors avec le sourire bisounours.
18 septembre 2022 0 Commentaire

Enquête dans l’impossible (man on a swing)

Dans le cadre de l’étrange festival

man-on-a-swing00Réalisation : Frank Perry, Scénario : David Zelag Goodman (en)Photographie : Adam Holender, Musique : Lalo Schifrin, Costumes : Ruth Morley, Pays d’origine : États-Unis, Genre : thriller, Durée : 110 minutes, Date de sortie : 1974

avec Joel Grey, Cliff Robertson, Elisabeth Wilson

Un film délicieusement vieillot, (où les policiers boivent beaucoup ! )  et les femmes restent à la cuisine.

Joêl Grey (inoubliable dans Cabaret) y donne une performance hallucinante pour qui ce film mérite d’êtret vu.

17 septembre 2022 0 Commentaire

Vous êtes au village

20220916_201034

Dans le cadre de l’étrange Festival

J’attendais beaucoup de cette soirée: j’espèrais retrouver des amis avec qui je travaillais « à l’époque ». Oh surprise ! à part les producteurs et réalisateurs qui se sont succédés sur scène; aucun visage connu de moi dans le public, ou presque. Comme si rien n’avait vraiment existé. Tant pis: j’ai revu sur grand écran des curiosités qui m’ont menée loin dans le pays de mes souvenirs. Avec une pensée émue pour ceux qui ne sont plus là, et un regard attendri sur les cheveux gris, comme les miens. J’ai rangé mes cartes de visite apportées en prévision d’éventuelles retrouvailles. Tant pis, je passe à autre chose

L’Étrange Festival – XXVIIIème édition – 6 au 18 septembre 2022 – Vous êtes au Village (etrangefestival.com)

20220916_202122 (1)(cliquez pour agrandir l’image)

12345...41

L'oeil de la taupe |
Lola DEWAERE, tout simpleme... |
Looking Glass |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Kneecongo32
| Cine Mania FR
| Cinekinode