22 mars 2019 0 Commentaire

« Us » de Jordan Peele

us-affiche-1063492Date de sortie 20 mars 2019 (1h 56min)

De Jordan Peele
Avec Lupita Nyong’o, Winston Duke, Elisabeth Moss
Genres Thriller, Epouvante-horreur
Nationalité américain
Présenté comme un « film choc », par le réalisateur du sympathique et un peu raté quand même « get out », j’ai un peu pensé au début à « Cohérence », un peu à « l’invasion des profanateurs »,un peu à « la purge » (le premier bien sur, que j’avais aimé; parce que le dernier: beurk) pour rapidement, après quelques scènes de début plutôt réussies, regarder ma montre. Je pense que tout le monde a compris le fin mot de l’histoire dès les premières minutes, ce qui est un poil regrettable. Vers la fin, je regrette une longue sequence franchement ridicule où je me suis dit: « ah tiens, on passe au grand n’importe quoi » pour une fin qui met des gros points sur des i, des fois que quelqu’un n’aurait pas compris, ce qui m’étonnerait quand même. Encore un film où je me dis en sortant que c’est vraiment dommage, on avait tous les elements pour que ça soit un petit  chef d’oeuvre et on a eu un presque navet….
ATTENTION: la bande annonce en montre un peu trop à mon goût. 

13 mars 2019 0 Commentaire

Ma vie avec John F Donovan

0373251

date de sortie 13 mars 2019 (2h 03min)
De Xavier Dolan
avec Kit Harington, Jacob Tremblay, Susan Sarandon plus
genre Drame
Nationalité canadien
j’ai toujours considéré Dolan comme un surdoué de l’image; et en effet dès le début, je me dis que ce jeune réalisateur sait vraiment quoi faire d’une caméra. Cadres superbes, image tout bien. mais petit malaise, où au bout de quelques dizaines de minutes je dois bien avouer en regardant ma montre (ouille) que je manque de tomber de mon siège en constatant que cela ne fait que 3/4 d’heure que c’est commencé et que je commence à me demander « combien de temps dure-t-il déjà ? » et « houla encore 1h1/4… » mauvais signe, tout de même.
Pourtant, c’est bien filmé, les acteurs sont excellents, bon, ok le môme m’agaçait un peu mais je ne suis pas fan des gamins à la base, ça ne veut donc rien dire. Je dois avouer que d’autres petites choses m’ont ennuyée, comme la scène des acouphènes, éléments tellement mal amenés et peu réalistes (si j’en juge par mes propres acouphènes qui m’ ennuient pas mal) que je n’ai pas compris tout de suite ce qui se passait, j’ai cru à un ultra son dans un appareil auditif, ah bon le personnage est sourd ? pourquoi ne pas l’avoir dit plus tôt, ah non c’est le stress qui augmente ses acouphènes…   bon admettons. et cette scène où il grille un plomb !?! et la bagarre !??!? :  ils m’avaient perdue en route.
j’ai même un peu lutté contre le sommeil pour ne pas produire les mêmes ronflements que la dame derrière moi, qui avait visiblement du repos en retard. J’ai eu l’impression que Dolan, dans son envie bien légitime de toucher un plus grand public, a perdu ici un peu de ce que j’aime chez lui: son intensité, sa faculté de me remuer, de m’émouvoir. là, ça se rapprochait un peu du mélo extrêmement bien (et encore, pas toujours) filmé et avec un casting royal. Dommage. j’espère qu’il se rattrapera dans le prochain. j’en suis sure.

13 mars 2019 0 Commentaire

Sibel

sibel-afficheDate de sortie 6 mars 2019 (1h 35min)

De Çağla Zencirci, Guillaume Giovanetti
Avec Damla Sönmez, Emin Gürsoy, Erkan Kolçak Köstendil 
Genre Drame
Nationalités allemand, français, turc, luxembourgeois
Moi qui vous parlais du plaisir que j’éprouve à voir des films où l’on parle une langue que je ne connais pas; là j’étais servie: Sibel communique avec les siens et les gens du village uniquement avec une de ces langues sifflées comme il en existe encore dans des coins du globe où je ne suis jamais allée. En plus de ça le film est sublime, la comédienne magnifique comme tous les autres d’ailleurs . Sauvage, sensuelle, belle, farouche, forte et courageuse. un film dont je suis sortie avec des étoiles dans les yeux, renforcée aussi.   Une belle histoire, de beau personnages, merci !
Next stop: Xavier Dolan !

13 mars 2019 0 Commentaire

Les Eternels

les-eternels-afficheDate de sortie 27 février 2019 (2h 15min)

De Jia Zhangke
Avec Zhao Tao, Liao Fan, Xu Zheng plus
Genres Romance, Drame
Nationalité chinois
C’est le film qui m’a semblé éternel ! bon sang que c’est long, et tout ça pour ça… le personnage féminin est pourtant comme je les aime, mais l’histoire ne m’a pas captivée et je ne comprenais pas certaines de ses réactions.
Reste le plaisir indéniable d’être en chine, d’entendre parler chinois. j’étais tout de même contente quand le film s’es terminé et que les spectateurs se sont regardés avec l’air de se dire « il ne manque pas une séquence, là ? »

13 mars 2019 0 Commentaire

Marie Stuart reine d’Ecosse

Marie_Stuart_Reine_d_EcosseDate de sortie 27 février 2019 (2h 04min)

De Josie Rourke
Avec Saoirse Ronan, Margot Robbie, Jack Lowden
Genres Historique, Drame
Nationalités américain, britannique
c’est beau c’est beau c’est beau ! je cours toujours ventre à terre aux biopics Stuartiens, donc ici itou, et donc c’est beau, mais mince, c’est un peu tout ce que je trouve à dire. j’aurais du écrire cet article plus tôt au lieu de refaire la déco de mon appart. parce que là il ne m’en reste plus grand chose.
je pense qu’il y a un tel souci de « belle image » que je ne suis pas entrée dedans une seconde, enfin c’était une belle carte postale historique, mais je n’ai pas trouvé de « vrais gens » et n’ai pas eu l’impression de me rapprocher de Marie Stuart, pourtant tellement intéressante.

13 mars 2019 0 Commentaire

Escape Game

escape-game-afficheDate de sortie 27 février 2019 (1h 39min)

De Adam Robitel
Avec Taylor Russell McKenzie, Logan Miller, Deborah Ann Woll
Genre Thriller
Nationalités américain, sud-africain
On pense à un mix entre « Cube »à cause du thème et « Shining » à cause de l’affiche qui rappelle Nicholson un peu agacé passant son étonnant minois par la porte défoncée à coups de hache. Mais non, c’est autre chose. Sans crier au chef d’œuvre, il ne faudrait pas s’emballer, voila un bon survival, qui pour moi a tenu ses promesses. j’ai eu le plaisir de retrouver Deborah AnnWoll, qui était la charmante Jessica de True Blood. Réalisateur de « PA5″ (Paranormal activity 5, suivez un peu, quoi…) et de « insidious: la dernière clef », Adam Robitel est un habitué du film d’horreur, pas toujours des meilleurs et parfois les presque derniers opus de franchises commençant à s’essouffler mais que je vais voir quand même;   donc je m’attendais à un truc pop-corn juste pour passer un bon moment, et encore mieux apprécier le prochain chef d’œuvre qui tarde un peu à venir en ce moment. Donc ici pas trop de surprise, c’est honnête, ça se regarde et s’oubliera probablement rapidement.

23 février 2019 0 Commentaire

La chute de l’empire américain

la-chute-de-l-empire-americain-2018-afficheDate de sortie 20 février 2019 (2h 09min)

De Denys Arcand
Avec Alexandre Landry, Maripier Morin, Rémy Girard 
Genres Policier, Comédie
Nationalité Québecois

Même s’il est dit dans le film que les gens intelligents n’ont pas de blog, je ne résiste pas à prouver ma bêtise en écrivant cet article, favorable, qui plus est (ce qui prouve que je ne suis pas rancunière) sur ce nouvel opus de la série « empire américain ».

Critique du capitalisme, sur le ton de la comédie, c’est totalement réussi, et j’ai adoré ce personnage de voleur philosophe, prétexte à des dialogues pleins de drôlerie décalée.

Le début m’a fait penser à cet exercice d’écriture de nouvelle bien connu « un personnage trouve une valise remplie de billets de banque, que fait il? » et j’aurais aimé être capable de développer le sujet de cette façon.

Remy Girard est excellent, franchement hilarant, et Alexandre Landry parfait parce que pas charismatique du tout, ce qui rend tout ça crédible. Une revanche pour ceux qui passent un peu inaperçus, dans un monde où la stupidité parle fort.

Dommage cependant qu’il tombe forcément amoureux d’une jeune femme absolument canon selon les critères communément admis, comme quoi tout ce qui est dit précédemment ne s’applique pas aux femmes, qui doivent, elles rester dans les normes de la « beauté » pour séduire notre héro que nous devons aimer comme il est, lui, c’est à dire physiquement ordinaire .

Notons au passage que ce personnage présenté comme intellectuellemnt brillant et non conformiste n’a aucun scrupule à se payer une prostituée, les femmes étant bien sur des marchandises…même si ils tombent amoureux, et que la bombe anatomique tombe bien sur sous son charme masculin, après avoir été traitée comme de la viande qu’on achète par cette même gente masculine, pour gagner sa vie, elle ne leur en veut pas du tout: pas rancunière du tout non plus, la petite; et on va encore me traiter de vilaine féministe….

Même chez Arcand, y’a encore du boulot, donc. Mais je m’énerve, je m’énerve, faut pas je me fais du mal…..

18 février 2019 0 Commentaire

Intime conviction

intimeconvictionDate de sortie 6 février 2019 (1h 50min)

De Antoine Raimbault
Avec Marina Foïs, Olivier Gourmet, Laurent Lucas
Genres Judiciaire, Thriller
Nationalités français, belge
Inspiré de faits réels, ce film interroge que ce qu’est l’intime conviction, en plaçant à son insu le spectateur à la place d’un juré.
Bien protégée puisque j’étais au cinoche, je me suis laissé embarquer dans cette histoire passionnante dont je ne connaissais pas grand chose, me suis bien fait avoir en me faisant ma propre opinion sur le sujet, pour me faire à la fin recadrer en beauté par l’émouvante plaidoirie de Gourmet/Moretti.
C’est très intelligent de procéder comme ça, pour amener le spectateur à réfléchir sur la façon de foncer tête baissée dans peut être la vérité qui nous arrange.
J’ose espérer que dans la vraie vie, j’aurais réagi avec plus de finesse, mais pas sur. Une vraie leçon, ce film….
Marina Foïs est extraordinaire, le trop rare Laurent Lucas d’une intensité incroyable, par la seule force de son regard, de son attitude corporelle, et Olivier Gourmet plus vrai que nature comme toujours.
J’étais également ravie de retrouver l’intéressante India Hair que je venais de quitter dans  « deux fils » !
Un sans faute pour ce film donc, palpitant comme un polar, facile à suivre même si comme moi on a tendance à être une buse dés qu’il est question de procédures judiciaires (s’cusez moi de ne jamais avoir eu affaire à la justice !) et surtout incitant à la réflexion… donc je peux dire sans exagération que j’ai a-do-ré !

18 février 2019 0 Commentaire

Deux fils

2filsDate de sortie 13 février 2019 (1h 30min)

De Félix Moati

Avec Vincent Lacoste, Benoît Poelvoorde, Mathieu Capella

Genres Drame, Comédie

Nationalité français

Non mais qu’est ce que c’est mou ! De bons comédiens qu’on a dérangés pour pas grand chose. J’ai perdu 1h30 de ma vie, je ne sais pas pourquoi je ne suis pas sortie… Un film aussi moche que son affiche, ce qui n’est pas peu dire. La bande annonce est beaucoup plus intéressante que le film.

au suivant !

18 février 2019 0 Commentaire

Ulysse et Mona

ulyssetmonaDate de sortie 30 janvier 2019 (1h 22min)

De Sébastien Betbeder
Avec Manal Issa, Eric Cantona, Mathis Romani
Genre Drame
Nationalité français
Ce qu’il y a de chouette dans le fait de vivre dans une grande ville avec une carte d’abonnement ciné en poche, outre le fait que cela m’a évité de devenir zinzin de solitude, cela donne la possibilité de voir dans la même semaine, parfois dans la même journée, des films radicalement différents, sans passer par un sas de décompression. De « la favorite » et son image hyper travaillée, à « Ulysse et Mona » par exemple.
Parce qu’il faut que je vous dise d’abord, ce qui fut un bel étonnement pour moi: le film est en 4/3 ! si, si, je vous jure !
Je me souviens de l’époque où habituée à filmer en 4/3, à cadrer en 4/3 , je dus changer mon regard et penser des plans en 16/9; nouvelle caméra oblige: je ne savais pas quoi faire de tout cet espace sur les côtés !! inutile de vous dire que je me suis adaptée à la vitesse de la lumière.
Du coup, quand Ulysse et Mona a commencé, je me suis pendant quelques secondes sentie un peu à l’étroit, et demandé « pourquoi, non mais pourquoi ? ».
 Ceci dit ça a son charme et il y a déjà un bon moment que je pense à réaliser un clip en 4/3. Donc bon, pourquoi pas.
J’ai trouvé l’image assez pauvre, le jeu des comédiens pas top-top, le scenario maladroit, les dialogues bien  mauvais; mais fort heureusement pour le film dont c’est le principal argument: il y a Eric Cantona, un monument à lui tout seul, qui n’a pas besoin de jouer juste: il joue à la Cantona… et cela rachète tout le reste, à 80%.
Tout maladroit et peu crédible qu’est ce film, il me laissera sans doute un souvenir plus tenace que ces myriades de kilomètres de pellicules que je mange chaque année, techniquement plus parfaits, mais qui parlent moins au coeur ou à l’âme… Donc, oui c’est mal foutu, mal joué, certaines situations frôlent le ridicule, et je passe sur les dialogues téléphonés,  parce que ça m’a quand même fait du bien. Parce que Cantona……et vous découvrirez en bonus le groupe INSTITUT et sa chanson « Tu préfères courir dans le désert ».

12345...12

L'oeil de la taupe |
Lola DEWAERE, tout simpleme... |
Looking Glass |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kneecongo32
| Cine Mania FR
| Cinekinode