9 octobre 2019 0 Commentaire

chambre 212

chambre-212-765x1024Date de sortie 9 octobre 2019 (1h 27min)

De Christophe Honoré
Avec Chiara Mastroianni, Vincent Lacoste, Camille Cottin
Genres Comédie, Drame
Nationalités français, belge, luxembourgeois
je n’ai lu que d’excellentes critiques, j’ai aimé les autres films de Christophe Honoré et la bande annonce m’avais alléchée.
Alors pourquoi, non mais je vous le demande, pourquoi me suis-je autant enuyée ?
peut être parce que sortant de « Joker », j’aurais du passer par un sas de décompression au lieu d’entrer tout de suite dans une autre salle. j’aurais mieux fait de retourner voir « Joker ».
peut être parce que la diction pâteuse de Benjamin Biolay, et parfois même de Vincent Lacoste m’ont agacée. la volonté de vouloir faire trop original à tout prix…le côté théâtral. les lieux communs sur le couple, les références cinématographiques un peu marquées… allez comprendre… déçue..

9 octobre 2019 0 Commentaire

Joker

jokerDate de sortie 9 octobre 2019 (2h 02min)

De Todd Phillips
Avec Joaquin Phoenix, Robert De Niro, Zazie Beetz
Genre Drame
Nationalités américain, canadien
je l’aimais déjà avant même d’avoir vu le film, ce Joker incarné par Joaquim Phoenix cet, immense comédien. je me l’étais déjà projeté dans ma tête, imaginant le Joker idéal, que je me fabriquais aussi fou dangereux que bouleversant. Pas une seule seconde je n’envisageais la possibilité d’être déçue. donc de matin je me tirais avec beaucoup de difficulté mais résolue, de mon dodo,  après une nuit peu reposante, (insomniaque je suis insomniaque je resterai) à savourer d’avance ce Joker que j’attendais depuis longtemps.
je bravais la pluie, la foule dans le bus; un peu de marche à pieds parce que le bus n’allait pas jusqu’au bout, service partiel on nous a dit…
j’arrivais trempée mais ravie.
Et donc je vis.
et là je vous vois piaffer d’impatience: alors tu as aimé ou pas ?
donc je vais vous dire.
parce que si comme moi vous avez beaucoup misé sur ce film vous devez vous demander,
alors je vous dis ?
Bon, ok…
j’ai a-do-ré
Joaquim Phoenix est fabuleux, il porte le film sur ses épaules. sa gestuelle est incroyable, et ses regards profondément déments.
J’ai lu dans un magazine qu’il incarnait le mal absolu, on n’a pas du voir le même film… Je pense que dans la salle tout le monde était avec lui dans sa souffrance et comprenait sa  folie.
c’est bien filmé. Le scénario est très simple mais efficace. vraiment rien à dire (de négatif).
je crains un peu que certains spectateurs ne soient déstabilisés par ce Joker différents des autres films de la série Batman, mais justement c’est cela qui est chouette à mon sens. il  est bougrement crédible et pourrait être un voisin de palier. Gestuelle barrée, sourire dément, regards tour à tour flippants et bouleversants, corps décharné, pas de danse barrés, jeu subtil: vachement fort, Mr Phoenix. on le savait déjà. ça mérite son Oscar, je trouve.

3 octobre 2019 0 Commentaire

Psychomagie, un art pour guérir

psychomagieDate de sortie 2 octobre 2019 (1h 44min)

De Alejandro Jodorowsky
Avec acteurs inconnus
Genre Documentaire
Nationalité français
Comme je l’attendais ! ce fut donc le premier films que je courrais voir hier. Au risque de me répéter j’ai beaucoup d’admiration et de reconnaissance pour Alejandro Jodorowsky, un homme précieux qui rend le monde meilleur par ses film et ses séances de psychomagie. C’est de cela dont il est question ici, des séances avec des « inconnus » (pas tous !) toujours émouvantes, parfois carrément bouleversantes, toujours étonnantes, mais logiques parce que parlant à la partie la moins rationnelle et la plus sensible de notre cerveau. une autre façon d’aborder la souffrance humaine et de tenter de la soulager. je vais encore ressortir mes bouquins de Jodorowsky, moi. parce que ça fait du bien .
important: j’ai lu une critique du nouvel obs qui reprochait à Jodorowsy de prétendre qu’il pouvait guérir du cancer. FAUX ! revoyez le film: une personne ayant été soignée avec une chimio tout ce qu’il y a de classique (Jodorowksy ne dirait jamais à quelqu’un de ne pas le faire) vient dans un théâtre où toute l’assemblée fait un geste d’amour symbolique vers elle pour lui donner de la force. c’est un moment puissant, émouvant. on retrouve cette femme dis ans plus tard, expliquant que ce moment lui a fait du bien, en voyant le film, on comprend, mais à aucun moment il n’est dit que c’est la psychomagie qui a à elle seule vaincu la maladie ! à aucun moment cela veut se substituer aux traitements médicaux; on a encore le droit de prendre quelqu’un dans ses bras ou de lui envoyer des vagues d’amour, en pensant que ça peut l’aider, non ? ben si… non mais.

3 octobre 2019 0 Commentaire

Atlantique

atlantiqueDate de sortie 2 octobre 2019 (1h 45min)

De Mati Diop
Avec Mama Sané, Amadou Mbow, Ibrahima Traore
Genre Drame
Nationalités français, sénégalais, belge
Grand prix du festival de Cannes
je n’irai pas par 4 chemins en vous disant que j’ai a-do-ré. D’abord parce que c’est superbement filmé, que les acteurs sont excellents, Mama Sané belle et fraiche, fragile et déterminée à la fois, touchante dans son interprétation subtile. l’océan filmé comme jamais, plein de plans d’une captivante beauté, mais surtout parce que vers le milieu du film arrive ce qui fut pour moi une grosse surprise ! pourtant j’avais entendu Mati Diop nous (les spectateurs de l’étrange festival où elle présentait un autre film dans le cadre se sa carte blanche) nous parler d’Atlantique, j’avais vu la bande annonce, mais rien ne m’avais laissé deviner ce que j’allais voir. Je ne vais donc pas gâcher votre plaisir si vous êtes comme moi (ne lisez pas le dossier de presse- fiche technique que l’on trouve dans certains cinéma, comme moi prenez le pour le lire après avoir vu le film, il révèle trop de choses à mon goût). Donc je m’attendais à quelque chose, et j’ai vu autre chose de cent fois mieux; ce qui est rare. il est frustrant pour moi de ne pas pourvoir en dire plus, alors mon conseil: allez-y !

3 octobre 2019 0 Commentaire

Le dindon

thDate de sortie 25 septembre 2019 (1h 25min)

De Jalil Lespert
Avec Alice Pol, Dany Boon, Guillaume Gallienne, Ahmed Sylla
Genre Comédie
Nationalité français
J’avais lu de bien mauvaises critiques et ne suis pas à la base fan de Guillaume Gallienne ( trop cabot, et je n’ai toujours pas digéré « Eperdument ») ni de Dany Boon. mais bon, j’avais envie de me détendre, et pour ça, Feydeau est quand même une valeur sure. J’ai ri, souvent. de petites reserves sur le jeu de Dany Boon dans son imitation de De Funes en dessous de l’original, mais dans l’ensemble j’ai trouvé là un bon divertissement. Une mention spéciale pour Ahmed Sylla que je suis sure de retrouver bientôt dans plein de rôles à sa mesure, c’est tout ce que je lui souhaite !

1 octobre 2019 0 Commentaire

un jour de pluie à New York

ujdpanyDate de sortie 18 septembre 2019 (1h 32min)

De Woody Allen
Avec  Elle Fanning, Selena Gomez , Timothée Chalamet
Genres Drame, Comédie
Nationalité américain
Alors là, oui d’accord ! 1h32 de bonheur. des acteurs au top, un scénar au top, tout bien.
Elle Fanning est drôle, c’est un nouvel emploi pour elle, mission accomplie à merveille. Selena Gomez enfin dans un rôle à sa mesure, Timothée Chalamet accomplit le miracle de me faire oublier ce qu’aurait donné Woody Allen lui même incarnant ce personnage. c’est plein de fraicheur, léger, délicat et drôle. que du bonheur, je vous dis !

1 octobre 2019 0 Commentaire

Deux moi

deuxmoiDate de sortie 11 septembre 2019 (1h 50min)

De Cédric Klapisch
Avec François Civil, Ana Girardot, Eye Haïdara
Genres Drame, Comédie
Nationalité français
Absolument ravie de retrouver enfin Cédric Klapisch à qui je dois d’excellents souvenirs de cinéma j’étais. Parce que Klapish, c’est souvent un peu ma vie en mieux: les quartiers que je connais, les situations, l’épicier du coin, je suis comme à la maison.
Au bout de quelques minutes; je me dis, ah mince je l’ai déjà vu, comment est-ce possible, comment comment, mais non c’est impossible je ne suis pas allée à une avant premiére donc non…
Un peu plus tard, je pensais « bon, il y a quand même des trucs pas mal », le « quand même » étant je vous l’accorde un très mauvais signe.
un peu plus loin « ah il nous refait le coup de chacun cherche son chat »
un peu plus tard encore « oh crotte ça tourne carrément au gros mélo »
pour conclure sur le peu original couplet sur l’utilité de la thérapie, aime toi pour pouvoir aimer les autres et être aimé d’eux, gna gna gna…
et pourtant, les acteurs sont excellents, il y a comme je le disais de bons moments, mais d’une manière générale j’ai trouvé le temps long.
Bien inférieur à ses précédents films, il ne manquait pas grand chose mais le compte n’y était pas. t c’est bien regrettable parce que ce réalisateur m’est bien sympathique et j’aurais adoré retrouver le plaisir que m’avait donné les poupées russes. raté…

27 septembre 2019 0 Commentaire

Portrait de la jeune fille en feu

thSJZUOUS7Date de sortie 18 septembre 2019 (2h 00min)

De Céline Sciamma
Avec Noémie Merlant, Adèle Haenel, Luàna Bajrami
Genres Drame, Historique
Nationalité français
« Eurydice, le choix du poète plutôt que celui de l’amoureux »
Je me suis perdue dans les grands yeux de Noémie Merlant, en peintre succombant pour son modèle.et vice versa. Un film féministe et  féminin. Sensible et délicat, fort et puissant comme la brève liaison de ces deux femmes qui savent depuis le début que c’est une histoire de quelques jours, mais qui les marquera à vie. Quatre portraits de femmes aux destins très différents à cause des hasards de  leurs naissances, mais à égalité dans des circonstances temporaires qui les réunissent.

C’est magistralement filmé. la lumière, les cadres, les regards dérobés, les touches de peinture (oui ,bon, au début je me suis demandé comment Adéle Haenel ne sentait pas l’odeur de la peinture et des diluants, mais peu importe) sur la toile, le trouble qui s’installe et devient plus fort que tout .
Les plans sont conçus comme des tableaux. sublimes. La bande son envoutante.
j’ai pleuré à la fin, en ne me cachant presque pas. et je re-chiale en revoyant la bande annonce, au souvenir du livre entrouvert à la page 28… Peut être avons nous tous une page 28 dans nos bibliothèque…pas vous ?

27 septembre 2019 0 Commentaire

Ceux qui travaillent

CQT_1000pxDate de sortie 25 septembre 2019 (1h 42min)

De Antoine Russbach
Avec Olivier Gourmet, Adèle Bochatay, Louka Minnella
Genre Drame
Nationalités suisse, belge
Un film glaçant magistralement interprété par le très grand acteur Olivier Gourmet, la raison principale de ma présence dans la salle,parce que franchement, le pitch me tentait moyennement… mais Olivier Gournet, donc je suis là. Le film comme je disais est glaçant, décrivant un monde du travail, mais un monde tout court, complétement inhumain et immoral. Je n’ai pas pu avoir d’empathie pour le personnage principal, à cause de ce qu’il fait, inexcusable, mais tout le monde en prend pour son grade, la famille, les ex collègues,  et la conseillère qui fait son bilan de compétences, et ne comprend bien sur rien à la situation ni à ce que ressent son client, lui donnant de mauvais conseils, pour surtout bien le laisser dans les rails du mauvais chemin qu’il suit depuis toujours. Un film sans espoir donc, servi par une image froide, in étalonnage triste, tout triste triste triste,mais de manière calme, sans faire de vagues; pas de drame,  sans la moindre émotion un peu vivante. Je suis sortie comme anesthésiée . c’est un excellent film à mon avis, le but est atteint, mais j’étais pressée de voir autre chose qui donne un peu moins envie de se pendre. ce qui je fis (aller voir un autre film bien sur, pas me pendre…), puisque je ne pouvais rentrer travailler, mon PC étant en maintenance pour cause de redondance cyclique d’un disque dur externe. Donc pendant que ça moulinait pour minimiser les dégâts, je pouvais bien entrer tout de suite dans une autre salle sans culpabiliser…et je fis bien

17 septembre 2019 0 Commentaire

Tu mérites un amour

mediaDate de sortie 11 septembre 2019 (1h 39min)
De Hafsia Herzi
Avec Hafsia Herzi, Djanis Bouzyani, Jérémie Laheurte
Genres Romance, Comédie dramatique
Nationalité français
Une véritable bonne surprise avec ce film que j’avais un peu calé entre deux rendez vous…Totalement charmée par Hafsia Hersi, la fraicheur et la drôlerie du film qui est aussi émouvant. Djanis Bouzyani m’a beaucoup fait rire. Intéressant emploi de Anthony Bajon que j’avais découvert et apprécié dans « La prière ». Disons le mot: feel good movie, un de plus: je prends !

12345...21

L'oeil de la taupe |
Lola DEWAERE, tout simpleme... |
Looking Glass |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kneecongo32
| Cine Mania FR
| Cinekinode